Suan Sati, j’ai tellement aimé ça

Suan Sati, j’ai tellement aimé ça

On devait être en train de manger une délicieuse green papaya salad avec marjo chez Boddhi tree coffee à Chiangai (allez-y c’est délicieux !) quand j’ai vu ce flyer au mur : « Yoga Meditation and permaculture retreat. Opening 2017. Chiangmai ».

Roh ! Quel recette intéressante ! Ni une, ni deux, j’envoie un mail à l’adresse indiquée.

C’est Will l’initiateur du projet qui me répond. L’endroit doit ouvrir pour les touristes en janvier. Mais d’ici là, il y a encore du travail. Alors, comme beaucoup d’endroit en Asie et partout dans le monde, il propose à des volontaires de les héberger et les nourrir en échange de quelques heures par jour de leur huile de coude.

Et voilà comment je découvre Suan Sati, the garden of mindfulness. J’y arrive le 28 novembre pour « je sais pas combien de temps ».

L’endroit est magnifique. Une allée bordée de fleurs, une grande maison en bois au fond de la propriété, quelques bungalows en bambous, une cuisine extérieure en bambou (amazing!!!), un jardin incroyable. J’aime l’endroit. Mais quel est le programme ?

5h30 : réveil par le gong de Suan Sati (C’est Will, chaque matin à la même heure qui sonne le gong. Ce son me manque aujourd’hui…)

6h-7h : méditation. Je découvre, j’apprends, c’est dur, mais ça fait du bien… croyez moi.

7h-8h30 : yoga. C’est Will qui « lead ».

8h30-9h30 : petit dej’ (de dingo !!)

10h-12h30 : job. Chacun sa tâche. Y’en a qui construise des douches en bambou, qui jardinent, qui nettoient la propriété qui était auparavant un dépotoir !, et y’en a qui cuisinent pour la petite communauté. J’ai eu la chance d’exercer ce job durant 2 semaines et quelle découverte! Je savais que j’aimais ça cuisiner, mais là bas c’était une redécouverte de moi même! Et une découverte Vegan!

12h30-14h30 : pause dej et relax time

14h30-17h30 : Job a little bit again

18h : diner tous ensemble

La première semaine, j’ai pris mes marques. Je me suis sentie un peu perdue dans ce réveil assez « froid » pour moi. Chacun est dans sa bulle. On se parle pas trop. Meditation time dans le calme. Ca sentait trop calme pour moi. Je sais pas… des repas dans le calme, j’aime pas trop ça non plus.

Et pourtant, la dizaine de volontaire est composée de gens vraiment extras !

Premières semaine, bilan. Le Yoga c’est pour moi! Je ressens la différence, pour du vrai.

Dans ce cas, allez pour une deuxième semaine… comme à la maison. J’ai mes repères. Je vis avec le soleil et avec l’énergie de tous ces gens ici. Tout est facile. J’ai le sentiment de me retrouver avec moi même.

Dans le quotidien, quand prend on vraiment le temps d’être juste avec soi même ? Le quotidien est une horloge qui nous donne des ordres à chaque minute, presque chaque seconde. Quand il n’y a pas de tâche spécifique à réaliser comme aller bosser, faire les courses, prendre l’apéro (plutôt qu’aller à la salle de sport), ou encore faire sa lessive (bah ouai, obligé quelques fois), en général on s’affale dans son canapé et après 1 seconde 12 on dort (avouez que c’est ça J).

Alors quand prend on le temps de se sentir dans son corps ? De prendre conscience qu’on en a un. De prendre conscience de comment il fonctionne. Oh, je respire. Ça fait quelle sensation de respirer ? AH tiens, je me rappelais pas que ça faisait ça de sentir l’air dans mon nez, mes poumons. Quand prend on le temps de juste avoir conscience qu’on existe.

Jamais, ou vraiment pas souvent.

Suan Sati, c’était 4 semaines pour apprendre beaucoup. Pas beaucoup en jardinage permacole comme je l’avais imaginé. Mais d’autres endroits à venir vont me permettre cela.

Là, c’ était le moment pour autre chose que j’ai laissé venir vers moi avec beaucoup de bonheur aujourd’hui.

Parce que oui, me retrouver avec moi-même, un peu, tous les matins, j’ai aimé ça. Sentir mon corps changer après 4 semaines de Yoga, sentir et voir de quoi il est capable, j’ai aimé ça.

Partager mon temps avec cette petite communauté qui a été comme une famille, j’ai aimé ça.

Un mois inspirant qui a imprimé ma conscience.

Je vais en parler de plus en plus dans les semaines à venir, mais la permaculture ce n’est pas juste de l’agriculture. C’est un « way of life »,

 

Alors si demain, vous voulez chercher un peu plus de conscience au cours d’un de vos voyage en Thaïlande, allez passer un peu de temps dans le jardin de Will, à Suan Sati, vous allez tellement aimer ça.

Suan Sati facebook  or website

 

 

 

Une réaction au sujet de « Suan Sati, j’ai tellement aimé ça »

  1. Hello Aurélie, tu nous fait voyager à travers tes photos et surtout tes histoires dignes d un grand écrivain ( si si !!)
    Encore merci pour tes cadeaux que malgré la distance tu arrive à nous faire parvenir ! Pierre est ravi de son dessin !
    Tu nous en diras plus sur sa provenance exacte à ton retour !
    On ne fais pas beaucoup de commentaires mais on te suit et on pense très très fort à toi
    Biz
    Les Hauss

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *