Rosario, je t’aime un peu

Rosario, je t’aime un peu

Les Philippines. Elles sont à mon plan depuis le début. J’y vais pour deux choses au départ. La permaculture et ses iles paradisiaques 🙂

Après ma rencontre avec Pascal et Christine lors de mon trek au myanmar, il y a eu une troisième raison : aller voir les rizières de Banaeue.

Je reviens d’un mois de volontariat en Indonésie. J’en suis encore un peu secouée. J’ai emmené les papillons que j’avais là-bas dans mon ventre. J’y ai laissé toutes mes larmes…

J’ai soif d’apprendre, encore. Alors je file à Rosario où m’attendent David, Carole et Kaira dans leur Happy Family Farm.

Je quitte Manille pour 5h de bus avant de retrouver la team de volontaires. Super accueil, forcément, aujourd’hui c’est barbecue sur la plage 🙂

Destin. Je rencontre Yvan et Tangui avec qui j’ai échangé par mail avant mon départ ! Ils sont tous deux en année de césure et sont Travelling farmers. Eux aussi découvrent les fermes du monde J

Dans des lieux de permaculture, on recherche à apprendre, mettre les mains dans la terre. Mais pour ma part, c’est aussi une philosophie que je recherche. Un art de vivre.

Il y a des lieux qui l’ont, d’autres pas. Je ne l’ai pas trouvé dans cet endroit. Je n’y suis restée qu’une semaine au lieu des 2 prévues au départ. Je n’ai pas beaucoup appris.

J’ai planté quelques aromatiques, collecté des algues dans l’océan pour en faire de l’engrais, enlevé la pollution plastique des algues séchées, coupé du bois, et voilà…

L’endroit est très joli. La ferme est située en haut d’une colline. La région est très aride. Ils ont beaucoup de mal à stocker l’eau. David nous a fait savoir que les résultats de la ferme ne sont pas positifs. Que leur manque d’eau est un vrai problème.

Du coup David continue son job de consultant et passe ses journées enfermé dans sa maison. Lorsqu’on l’aperçoit dehors, il dirige et donne des ordres. L’ambiance est lourde…

Je n’ai pas aimé le lieu, sa philosophie. Tout ne peut pas être parfait. Cet endroit n’est juste pas pour moi. En avant ! Voyons où vont me mener mes prochains pas.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *